Pour ou contre le cododo? | Dre Nadia Gagnier collaboration

Mardi 22 déc 2015

Faites de Cyberpresse votre page d’accueil

Découvrez Ma Presse
Me connecter

Pour utiliser cette fonction, vous devez être membre Ma Presse

UTILISEZCONNECTEZ-VOUS

Vous n’êtes pas encore membre ?
M’inscrire »

L’utilisation de Facebook sert uniquement à simplifier votre inscription.
Aucune de vos activités sur Ma Presse ne sera partagée sur votre page Facebook sans votre consentement.

Accessible sur lapresse.ca, La Presse+ et La Presse Mobile, Ma Presse est votre espace personnel où sont regroupées vos activités effectuées sur l’un ou l’autre de nos produits numériques.

La sauvegarde multiplateforme
Accédez aux articles et galeries de photos sauvegardés à partir de lapresse.ca, de La Presse+ ou de La Presse Mobile.

Votre historique
Retrouvez la liste de vos activités, incluant vos sauvegardes, partages et commentaires.

Votre compte
Retrouvez vos données personnelles : profil et inscriptions aux infolettres.

La Presse.ca

 Retour à l’accueil

Vidéos
Photos
Débats

4°C

Montréal
Changer de ville

Personnaliser votre météo
Fermer

Actualités
International
Affaires
Sports
Auto
Arts
Cinéma
Vivre
Vins
Voyage
Maison
Techno

Santé
Famille
Société
Sexualité
Gourmand
Restaurants
Maison
Animaux
Mode

Accueil > 
Vivre > 
Famille > 
Dre Nadia > Pour ou contre le cododo? 

Pour ou contre le cododo?

Agrandir

Photo fournie par Canal Vie

Ajouter à Ma Presse Taille du texte
Imprimer

Envoyer

Tweet

À lire aussi
Une solution pour endiguer l’obésité infantile
Enfant maltraité: un drame qui en cache un autre
Mode enfantine: le plein de nouveautés
Ni riches, ni célèbres…
Des enfants à l’école

Sur le même thème
Enfants

Dre Nadia Gagnier, collaboration spécialeLe Soleil

Pour ou contre le cododo? Gagnier, Nadia
Collaboration spéciale
Elle se demande si cette chambre servira durant les premiers mois de la vie de bébé, car elle a peut-être l’intention de le laisser dormir dans le lit conjugal, afin de ne pas avoir à se lever pour l’allaiter la nuit. Elle en parle à son conjoint qui est contre l’idée. "Je vais adorer mon enfant, mais pas question de le laisser briser notre intimité." Il craint que cela retardera le moment où il fera ses nuits, puisqu’il lui sera peut-être difficile de réintégrer sa chambre d’enfant après s’être habitué à partager le lit de ses parents. De plus, il a peur qu’un accident ne survienne : et si, en changeant de position durant la nuit, il écrasait ou étouffait involontairement son enfant? De son côté, Nathalie a une amie, qui a opté pour le cododo durant les mois où elle allaitait. Elle y voyait de nombreux avantages : favorise l’attachement mère-enfant, bébé est allaité dès qu’il en a besoin et ne pleure donc presque pas, papa ne s’éveille pas, maman se rendort plus rapidement… Mais voilà que Nathalie vient juste d’apprendre que cette amie n’a pas encore réussi à transférer son enfant dans son lit d’enfant, car elle s’inquiète de sa réaction. Elle est présentement enceinte de son deuxième enfant… où fera-t-elle dormir cet enfant si le premier dort encore avec elle?
Si vous avez les mêmes interrogations que Nathalie et son conjoint et que vous commencez à chercher des opinions d’experts en la matière, vous risquez d’être encore plus confus! En effet, certains professionnels encouragent les parents au cododo, puisque la proximité de la mère et le contact peau à peau sécurisent l’enfant après le traumatisme de la naissance. En fait, la majorité des cultures pratiquent le cododo. C’est surtout en Occident que les enfants ont leur propre chambre et leur propre lit. D’autres experts recommandent plutôt aux parents de tenter de développer graduellement l’autonomie du sommeil de leur enfant. Cela signifie de faire dormir bébé dans un lit séparé, et d’aller auprès de lui dès qu’il s’éveille en pleurant, pour répondre à ses besoins le plus rapidement possible et ainsi favoriser le lien d’attachement. Certaines études démontrent également que dans certains contextes, le cododo peut-être dangereux pour bébé, notamment dans un lit d’eau (surface trop molle et mouvante, augmentant les risques d’étouffement), lorsque les parents sont habitués de dormir avec des couvertures lourdes ou avec de nombreux oreillers dans le lit, ou si un des parents a un sommeil agité (spasme, mouvements des bras et des jambes). Évidemment, si la mère prend des médicaments, des drogues ou de l’alcool qui la rend confuse ou qui la fait dormir trop profondément, le cododo pourrait se transformer en cauchemar.
Piège
Souvent, lorsque l’on pratique le cododo, c’est pour ensuite favoriser un détachement graduel et une plus grande autonomie du sommeil lorsque l’enfant grandit, qu’il n’est plus allaité et qu’il fait ses nuits. C’est à ce moment que certains parents peuvent vivre des difficultés, un peu comme l’amie de Nathalie. Dans certains cas, une espèce de relation de codépendance peut se développer entre l’enfant et la mère. Lorsque cette dernière tente de transférer l’enfant dans son lit, elle s’inquiète de la réaction qu’il aura. L’enfant peut percevoir cette anxiété chez sa mère, à laquelle il réagira en pleurant, confirmant faussement à la mère qu’il n’est pas prêt à dormir dans son propre lit, alors que c’est plutôt elle qui ne se sent pas prête! Les parents développent alors l’impression que ce n’est jamais le bon moment pour faire la transition. Alors, le cododo, qui avait pour fonction initiale de sécuriser l’enfant, a pour effet secondaire de le rendre anxieux chaque fois que les parents tentent de le transférer dans son lit. Les parents et l’enfant sont pris au piège.
Évidemment, d’autres parents réussissent très bien cette transition… en choisissant bien le moment, en étant sûrs d’eux et en acceptant de devoir se lever pour aller réconforter l’enfant s’il s’éveille la nuit. Ils sont prêts à accepter que l’enfant puisse pleurer un peu, le temps qu’il s’adapte à son nouveau contexte de dodo. Une fois qu’il y est adapté, tout le monde passe de belles nuits.
Entre le cododo et faire dormir l’enfant dans sa chambre dès la naissance, il existe des solutions de rechange. Par exemple, nombre de parents optent pour faire dormir l’enfant dans un moïse, tout près de leur lit. Ainsi, la proximité de la mère fait qu’elle peut répondre rapidement au besoin de bébé lors des éveils nocturnes, tout en lui permettant de s’habituer à dormir dans un lit séparé. Ainsi, lorsque l’on transfère bébé dans sa chambre d’enfant, la coupure est moins radicale.
Bref, c’est une question de choix personnel… les parents devraient choisir la méthode qui leur convient le mieux, sans se soucier des qu’en-dira-t-on, et en réfléchissant surtout aux conséquences de leur choix à moyen et long termes.
Bonnes nuits et faites de beaux rêves!
 

Partager

Tweet

publicité

Retour
Haut

publicité

Les plus populaires : Vivre

Dernièreheure
Dernierjour
Dernièresemaine

Sport d’élite: la juste mesure

La beauté selon… Jacynthe René

Cosmétiques: concentrés d’énergie

Alimentation: qui vérifie les étiquettes?

Les animaux domestiques sont parfois risqués pour la santé

Sport d’élite: la juste mesure

La nouvelle culture du beurre

Alimentation: qui vérifie les étiquettes?

La beauté selon… Jacynthe René

L’homme est (très) barbu

Les Québécois sont-ils polis?

Les animaux domestiques sont parfois risqués pour la santé

Chine: des poupées de luxe pour hommes esseulés

25 endroits où voir les séries à Montréal

Tous les plus populaires de la section Vivresur Lapresse.ca »

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file; Vidéos >

Tweet

Dans les coulisses de la production acéricole
03:43

Le PIYO : mélange de pilates, yoga et musculation
03:24

Plus de vidéos »

publicité

Autres contenus populaires

Auto
Cinéma
Maison

Aston Martin veut à son tour concurrencer la Tesla Model S

Plus de drones, moins de camions, moins d’emplois

Volvo XC90 2016: le temps était venu

Le courant a du mal à passer pour Tesla en Chine

Gordon Murray ranime son projet de voiture frugale

Nouvelle bande-annonce pour Star Wars: Le réveil de la force

Marie-Josée Croze et une belle rencontre fortuite…

Xavier Dolan juré à Cannes

Denis Villeneuve en compétition à Cannes

Un jeune acteur québécois dans un film d’action chinois

Hollywood, P.Q.: le rêve californien

Par quoi remplacer le gazon?

Des condos avec piscines privées à New York

Laboratoire architectural dans le Mile-Ex

De la céramique qui fait pop!

publicité

la liste:9270:liste;la boite:219:box

À découvrir sur lapresse.ca

Politique québécoise
Drainville jette l’éponge et rejoint Péladeau

Chronique du concierge
Chronique du concierge: Edmonton

Mobilité
Google s’invite sur le marché de la téléphonie mobile

Hockey
L’importance du système du CH

Théâtre
Saison 2015-2016 chez Duceppe: une saison-choc

image title
Fermer

À propos de nous
Nous joindre
LA PRESSE – Carrières chez nous
 

Internet

Information en continu
Rester connecté

Facebook
Twitter
Google+
RSS

Alertes
Infolettre
Lapresse.ca en page d’accueil

Régions
Montréal: La Presse
Québec: Le Soleil
Trois-Rivières: Le Nouvelliste
Gatineau / Ottawa: Le Droit
Sherbrooke: La Tribune
Saguenay / Lac-St-Jean: Le Quotidien
Granby: La Voix de l’Est

Archives
Recherche
Archives payantes
La Presse-écoles

Détente
Caricatures
Casse-tête
Concours
Horoscope
Mots croisés
Quiz
Sudoku

Services
Agenda culturel
Guide télé
Horaire cinéma
 
Météo
Bourse
Résultats sportifs
 
Nécrologie

Mobile

Applications
La Presse+
iPad 2 ou plus ou iPad mini
Tablettes Android compatibles
La Presse Mobile
Sur iPhone et Android
La Presse Hockey
Sur iPhone et Android

Journaux

Abonnements papier
Montréal: La Presse
Québec: Le Soleil
Trois-Rivières: Le Nouvelliste
Gatineau / Ottawa: Le Droit
Sherbrooke: La Tribune
Saguenay / Lac-St-Jean: Le Quotidien,
Le Progrès-Dimanche
Granby: La Voix de l’Est

Cahiers spéciaux
 
Club Privilèges
 
Éditions La Presse
 
Librairie La Presse
 
Petites annonces

Abonnements électroniques
Versions électroniques

Sites partenaires

Workopolis : offres d’emplois
Tuango : offres du jour

Du Proprio : Maisons à vendre

 
Actualités
International
Affaires
Sports
Auto
Arts
Cinéma
Vivre
Voyage
Vins
Maison
Techno

Plan du site
Modifier votre profil
Foire aux questions
Nous joindre
Conditions d’utilisation
Politique de confidentialité
Annoncez dans nos médias

© La Presse, ltée. Tous droits réservés.

 

Pour ou contre le cododo? | Dre Nadia Gagnier, collaboration …